Harley Davidson

Mon 1er rêve interprété en 2003 par Christiane Riedel

Après cette expérience, il ne sera plus possible pour moi d’ignorer les messages de la nuit.

« En Harley Davidson »

Je roulais à toute vitesse sur ma Harley sur la banquise. Tout autour de moi était blanc, c’était de la glace à perte de vue, lisse, sans relief.

J’étais poursuivie par un ours polaire tout blanc, aux allures menaçantes.

Cependant, je me sentais en sécurité sur ma moto et je savais que je lui échapperais. Ma Harley m’emmène au loin et à ce moment-là, je sais que je suis sauvée.

 La banquise : C’est de la glace. Quel est cet endroit où tout est gelé, froid, où tout le ressenti est bloqué ?

Je comprends que cette image décrit ma relation avec mon ami. Je n’éprouve aucune ardeur pour lui, aucun sentiment amoureux.

Je roule à toute vitesse sur ma Harley Davidson : La moto désigne une façon d’avancer individuelle puissante et indépendante.

En Harley Davidson : Cette marque me rappelle la fameuse chanson de Brigitte Bardot « Je ne reconnais plus personne en Harley Davidson ! »

Le rêve est très clair. Je dois choisir mon indépendance à toute vitesse, mon autonomie.

J’étais poursuivie par un ours polaire tout blanc, aux allures menaçantes : Pour moi, un ours, c’est un gros nounours avec un petit nounours dans les bras. Ce sont des peluches que l’on cajole.

L’image me fait penser à mon ami, un gros nounours qui dans la réalité a une petite fille (un petit nounours). Il a décidé de me la présenter officiellement. Je ne peux pas m’introduire dans la vie de cette petite fille sans avoir de sentiments pour son père. Je suis jeune et j’ai envie d’indépendance, de liberté.

Cependant, je me sentais en sécurité sur ma moto et je savais que je lui échapperais. Ma Harley m’emmène au loin et à ce moment-là, je sais que je suis sauvée. Le rêve est explicite. Il me faut m’échapper de cette relation rapidement. Mon rêve ne prend pas en considération les besoins de l’ours. Pour l’instant, il me convient de vivre en toute indépendance et il n’est pas question de se lier dans une relation amoureuse. Je dois expérimenter ma liberté.

J’ai quitté mon ami juste après ce rêve. Avec le recul de toutes ces années, je n’ai aucun regret.

 

Le chaos imminent

18 décembre 2020

Je suis avec mon fils. Les zombies s’agitent et nous courent après. Ils sont nombreux.

Nous courons pour nous réfugier dans mon appartement au Bel Air.  Nous fermons les portes, les fenêtres. Nous sommes protégés. Je mets du plexi sur les fenêtres pour les renforcer. Il n’y a plus qu’à attendre que la tornade passe, que les éléments se déchainent. Cela va durer un moment. Dehors c’est le chaos. Nous sommes au chaud, protégés. Nous ne risquons rien. 

Ça y est, le temps est venu.

Je me réveille avec une sensation d’urgence. Je dois accélérer mes travaux (publication du livre, site internet…)

L’interprétation :

Je suis avec mon fil.

Mon fils : il est né en 2012. C’est une belle âme pleine de joie et d’amour.

A quoi ça me fait penser « une belle âme, plein de joie et d’amour née en 2012 à l’intérieur ou à l’extérieur de moi ? »

Cela me fait penser à la facette de moi qui se développe depuis que les voiles se sont levés, en 2012. C’est celle en moi qui est pleine d’amour et de joie.

Les zombies s’agitent et nous courent après. Ils sont nombreux.

Les zombies : Ce sont des créatures sans conscience, sans âme qui se nourrissent des autres en les détruisant et en les bouffant. Ils sont morts mais marchent encore.

A quoi cela me fait penser ?

Cela me fait penser à toutes ces personnes qui se sont laissées happer par l’ombre. Ils ne disposent plus de leur conscience, plus de leur âme et se nourrissent de l’énergie des Hommes en les détruisant.

Ces hommes qui œuvrent pour l’ombre s’agitent en ce moment. Ils tentent une dernière fois d’attraper, de porter préjudice aux Hommes libres, lumineux. L’ombre depuis des années s’est étendue dans la société. Elle a pris tous les Hommes qu’elle pouvait prendre. Ils sont nombreux. 

Nous courons pour nous réfugier dans mon appartement au Bel Air. Nous sommes protégés.

Appartement du Bel Air : C’est un cadre d’habitation. Celui de mon enfance où je vivais avec mon père et ma mère. Je m’y sentais en sécurité, protégée. C’est un appartement chaleureux. C’était une époque où je vivais en toute légèreté. La vie était facile. Je n’avais qu’à profiter de la vie.

A quoi cela me fait penser ce cadre qui appartient à mon Père et ma Mère, qui est chaleureux et sécurisé quand il s’agit de me protéger de ces hommes malveillants ?

Le rêve me conseille de me réfugier dans ce cadre bienveillant qui m’est offert par mon Père, Dieu, la source (appelez le comme vous voudrez) et ma Mère, la terre, la nature, la Matrice. Ce cadre de vie avec Dieu et ma Mère Terre, me protège et protège ma facette éveillée qui grandit. Dans ce cadre de vie, la vie est facile, je profite du moment présent en toute légèreté et dans la joie. Dans ce cadre marqué par l’esprit (Bel Air), je suis en sécurité.

 Nous fermons les portes, les fenêtres.

Il s’agit de ne pas aller dans la vie extérieure mais bien intérieure. Chacun doit se sauver lui-même. Il faut que j’évite de côtoyer les personnes qui auraient un lien avec l’ombre. 

Je mets du plexi sur les fenêtres pour les renforcer.

Le plexi : C’est une sorte de plastique (Place petite queue) rigide transparent qui permet dans le rêve de renforcer les protections. Cela me fait aussi penser au plexus (plexi) solaire, le chakra du cœur.

Ce n’est pas la première fois que les rêves me le disent. L’acte sexuel (seul ou à deux) permet la circulation des énergies. Ceci renforce les défenses immunitaires et permet de se protéger des énergies négatives. Toutes nos pensées, actions et paroles doivent être dirigées par le cœur (ce qui ne signifie pas d’être aseptisés).

Il n’y a plus qu’à attendre que la tornade passe, que les éléments se déchainent. Cela va durer un moment. Dehors c’est le chaos.

Tornade : Mouvement du vent, du souffle dans l’atmosphère. Élément naturel, incontrôlable qui ne dépend pas de l’Homme. La tornade peut tout emporter sur son passage.

Ceux qui sont retournée chez eux (à l’intérieur d’eux), en contact avec leur divinité intérieure et extérieure, Dieu et la Terre-Mère, seront protégés où qu’ils soient. Vous serez au bon endroit, au bon moment.

Pour les autres, ils risquent de se faire happer par l’ombre (mangés par des zombies et devenir zombies) où tout simplement être emporter par la tornade. Ce chaos va durer un moment mais n’ayez crainte chères lumières, vous serez protégées.

Mais quelle est donc cette tornade ? Ce souffle qui ne dépend pas de l’Homme et qui est capable de tout emporter ?

C’est Dieu.

Le temps est venu

Il y a deux ans et demi, j’ai vécu une période très sombre. L’ombre a essayé de me prendre… Alors que je ne comprenais pas comment Dieu pouvait laisser faire de telles choses, j’ai reçu un rêve :

Je suis sur un voilier, il y a une tempête, je vois Zeus sur son nuage. Il me dit « Ma Justice Divine est en cours»

Sa justice n’est pas la nôtre et il fera tout pour ramener ses enfants sur leur chemin. Tout est juste, tout est parfait. Le temps est venu.

Restez dans la joie du moment présent. Agissez avec votre cœur mais ne soyez pas aseptisés au point de laisser rentrer dans votre vie des zombies. Ressentez les personnes avec votre cœur. Vous êtes protégés par Dieu et la Terre-Mère.

Amen